Polikarpov I-153

Restauration Statique (en pause)

Le Polikarpov I-153 est un biplan monoplace de la chasse soviétique qui lui a été livré en 1939. Son surnom "Tchaïka" (Чайка : mouette) lui vient de la forme de son aile supérieure en mouette. Il était équipé du moteur Chvetsov M-62 de 1 000cv et armé de 4 mitrailleuses de 7,62mm ShKAS montées dans le fuselage. Son train d'atterrissage était classique, avec le train principal escamotable il pouvait être équipé de skis. Sa production totale représente plus de 3300 avions.

 

Polikarpov I-153 n° 7277

Depuis le début de années 1950 cet exemplaire du Polikarpov I-153 appartient au Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget. Sa restauration a été confiée aux soins de l'association Memorial Flight.

 

Toute restauration a pour préliminaire un long travail d'investigation. Rapidement, il est devenu évident que cet avion est un assemblage d'éléments provenant de plusieurs I-153. Le numéro de série majoritairement trouvé sur le fuselage est le 7727, bien que la gouverne de direction porte le numéro de série 7396. La peinture et la toile de divers éléments ont été examinées sur le fuselage, la dérive, les capots, les ailes, etc.

 

Memorial Flight est égalemet entré en contact avec des historiens russes. D'après leurs recherches, le Polikarpov I-153 n° 7277 fut construit à Moscou et équipé du moteur Chvetsov M-62 n° 1474, lorsqu'il fut remis aux forces aériennes soviétiques le 24 janvier 1940. Il était basé en Lituanie où il a été capturé en 1941, alors qu'il appartenait au 238 IAP. Ré-assemblé avec des pièces disponibles par les allemands, partiellement ré-entoilé et vraisemblablement peint avec un camouflage soviétique factice, l'appareil fut probablement exposé dans des parcs techniques de la Luftwaffe (Beutepark). Puis, de parc en parc, il est arrivé au musée technique du Beutepark d.Lw.5 de Nanterre qui fut libéré en 1944. L'appareil y était exposé aux côtés de plusieurs appareils alliés (majoritairement provenant du front de l'ouest, mais avec tout de même un Mig-3 soviétique).

La survie de cet appareil parmi tout les autres est sujet à débat. Plusieurs rumeurs ont été émises notamment l'une indiquant que le personnel de la C.G.T. qui repris possession des locaux à Nanterre a soutenu la sauvegarde de cet appareil portant l'étoile rouge. Cela ne permet pas d'expliquer pourquoi le Mig-3 n'a, lui, pas survécu... La seule chose certaine est l'arrivée du I-153 au Musée de l'Air à Chalais-Meudon au tout début des années 1950.

Que s'est-il passé entre 1944 et 1950 ? La question reste posée...

Tout en couleurs

Le Polikarpov I-153 du Musée de l'Air a toujours été connu par ses visiteurs avec ses couleurs soviétiques approximatives : sa teinte vert olive (et bleu sur l'intrados et le dessous du fuselage) et son numéro 9 rouge peint sur la gouverne de direction.

Les recherches de Memorial Flight, en décapants progressivement plusieurs morceaux du fuselage ont permis de découvrir qu'à l'origine cet appareil portait une teinte Aluminium/gris typique au début du conflit (et donc très éloignée du vert qu'on lui connaissant pourtant). Avec les recherches d'historiens russes et les éléments trouvés sur l'avion, voici les différentes phases de peinture que le fuselage de l'avion n° 7277 a connu :

  • Teinte Aluminium (enduit pigmenté aluminium sur les parties entoilées) et gris sur les parties métalliques. Il s'agissait de la couleur avec laquelle ce I-153 fut livré le 24 janvier 1940. L'appareil a probablement été utilisé pendant la guerre d''hiver qui opposait l'URSS à la Finlande du 30 novembre 1939 au 13 mars 1940.

    • Le 20 août ​1940, il figurait dans les effectifs du 15 IAP, régiment aérien de chasse basé en Lituanie, faisant partie de la 8e SAD (Division aérienne mixte), rattachée au District militaire de la Baltique.

    • Le 1er juin 1941, cette unité reversa la majorité de ses I-153 aux 236 et 238 IAP. Le n° 7277 fut alors transféré au 238 IAP (6e SAD, District militaire de la Baltique), basé sur le terrain de Panevezys [Ponovezh], en Lituanie. Cet aérodrome fut pris le 26 juin 1941, et le 7277 (probablement hors d'usage) fut capturé avec plusieurs de ses homologues. Il portait alors un numéro 21 de grande dimension peint sur la dérive, surmonté d'une bande rouge (soulignée de noire). Il semble que l'appareil était démonté et seul son fuselage  (avec quelques capots et sans gouverne de direction) est arrivé jusqu'à nous.

  • Teinte verte RLM​ 62. L'appareil capturé fut "ré-assemblé" par les allemands en utilisant de nombreuses pièces provenant de divers I-153 (au vu des nombreux numéros trouvés) et la toile dont de grands éléments manquaient fut rapiécée (conservant des morceaux originaux). Ces réparations sont reconnaissables à l'enduit de tension rouge utilisé par les allemands. Une fois “réparé”, l’avion fut entièrement peint uniformément en vert RLM 62, à l’exception des surfaces inférieures. Étrange, car l’avion possédait de grands pans de son revêtement d’origine. Les réparateurs n’avaient-ils pas en leur possession immédiate de peinture aluminium, ou bien n’avaient-ils pour mission que de maquiller l’appareil pour lui donner l’aspect du neuf ? Toutefois, il faut noter que le gouvernail, provenant d'un autre avion, était vert (camouflage soviétique d'origine), et portait le numéro d’identification 9 (contours peint en blancs, l'intérieur du numéro laissant apparaître la teinte verte).

  • Teinte verte "musée". Exposé au début des années 1950 au Musée de l'Air à Chalais-Meudon, le I-153 montre un morceau de l'étoile rouge découpée sur le flanc gauche du fuselage. Le musée a réparé l'avion en rapiéçant une fois de plus la toile entre 1954 et 1962. C'est peut-être à cette occasion qu'il reçu sa couleur définitive verte et bleue sur le dessous, que les visiteurs ont pu voir jusqu'à son arrivée dans l'atelier de Memorial Flight en 2011.

Un article rédigé par Memorial Flight et paru dans le Fana de l'Aviation n°499 de juin 2011 détaille les différentes recherches, illustrées par de nombreuses photos.

La restauration

Photoscope

Photoscope

Cockpit du Polikarpov I-153 avant la restauration.

Bien que le cockpit ne soit pas tout à fait complet, il manque peu d'éléments.

Le panneau central apparait blanc, car il manque un cache noir qui le recouvre normalement intégralement. Ce cache servait à dissimuler l'éclairage du tableau de bord.

A noter, la bouteille bleue d'air comprimé d'origine, qui a été vérifiée le 13 janvier 1942 par les ateliers de la Luftwaffe comme le montre l'inscription allemande "UNBRAUCHBAR 13.1.42", signifiant qu'elle est inutilisable.

Photoscope

Aile inférieure gauche avant restauration.

Cette aile (comme toutes les autres) n'est pas celle originellement associée avec le fuselage 7277. Elle a vraisemblablement été montée sur l'appareil après la capture par les allemands.

Elle porte le numéro 6515 (peint à l'emplanture), et porte une plaque de production du 28 août 1939.

Morceaux d'histoire

Identification

Le Polikarpov I-153 du Musée de l'Air est un assemblage de plusieurs appareils, et Memorial Flight a souhaité identifier le fuselage.

Le numéro trouvé le plus souvent sur ce fuselage, gravé et peint à plusieurs endroits, est le 7277. Il a permis de donner une identité à l'appareil du Musée de l'Air.

Capture

L'appareil n° 7277 fut capturé sur le terrain de Panevezys [Ponovezh], en Lituanie, avec d'autres I-153.

Il fut ensuite convoyé par les allemands en train (destination inconnue) et une photo a été retrouvée montrant le fuselage sur un wagon. Nous n'avons qu'une image basse définition de cette photo, mais le numéro "IV" en chiffre romains retrouvés peint en jaune à main levé sur la dérive du I-153, ainsi que le "2" du numéro 21 de son unité peint au même endroit ne laissent pas de place au doute. Il s'agit du même avion.

La première photo ci-contre montre l'avion sur le wagon. La seconde photo est un autre I-153 de la même unité portant le numéro 25 aux mains des allemands lors de la capture du terrain. Enfin la troisième photo montre la dérive décapée par Memorial Flight présentant les caractéristiques vues sur la première photo.

Spécifications

Longueur : 10 m

Envergure : 6.18 m

Masse maximale : 1 859 kg

Moteur : Chvetsov M-62 de 1 000 hp

Vitesse maximale : 426 km/h

Rayon d'action : 470 km

Equipage : 1

Armement : 4 mitrailleuses ShKAS de 7.62 mm (2 500 coups)