Heinkel 162

Restauration Statique (en attente d'exposition au Musée de l'Air et de l'Espace)

Le Chasseur du Peuple (Volksjäger) fut une utopie du III° Reich, mais finalement un avion extraordinaire, unique en son genre :

  • premier avion de chasse mono réacteur

  • premier avion de chasse monoplace mono réacteur à siège éjectable

  • un des rares avions de chasse à train tricycle

  • le seul construit en si peu de temps (3 mois) de la planche à dessins au prototype.

 

Près de 200 exemplaires furent construits par trois usines d'assemblages :

  • Heinkel-Rostock à Marienehe dès la mi-janvier 45, avec les numéros constructeur (wnr.) de la série 120000 pour 120 avions de la version A-2 à canons de 20mm.

  • Heinkel-Hinterbrühl fin janvier 45 avec la série 220000 pour les prototypes et la pré-série.

  • Junkers-Bernburg fin février 45 avec la série 310000 pour près de 30 appareils de la version A-1 à canons de 30mm.

  • Une quatrième usine (la sinistre Mittelweke près du camp de Dora) devait produire la tranche 300000 mais elle ne fut jamais opérationnelle, priorité étant donnée aux V1 et V2.

 

Propulsé par un réacteur BMW 003E-1 de 800 kgp, le fuselage est entièrement métallique pour une longueur de 9,05m , les ailes d'une envergure de 7,20m sont en bois ainsi que les gouvernails, les dérives, les trappes de fuselage et le cône de nez. Ces parties en bois étaient réalisées par une multitude de petits ateliers de menuiserie disséminés autour des usines d'assemblages. Le réacteur, situé au-dessus du pilote, souffle entre les 2 dérives et le carburant est versé directement dans les ailes de bois imprégnées spécialement. En cas d'urgence, un siège d'éjection rudimentaire permettait au pilote d'éviter l'entrée d'air du moteur.

 

Un seul groupe fut opérationnel avec une trentaine de He162, le I./JG1 basée à Leck près la frontière Danoise pendant les derniers jours de la guerre du 16 avril au 8 mai 1945.

Ces avions connurent quelques combats aériens; comme le 19 avril avec la perte du Feldwebel Kirchner sur le '2 jaune'. L'autre perte date du 26 avril 1945 avec le Unteroffizier Rechenbach au dessus de Leck durant un combat contre un Spitfire. De même le 2nd Lieutenant Guy F.Cary du 15th Tactical Reconnaissance Squadron, 10th PRG de la US 9th Air Force revendiqua une victoire sur He 162 à 3 km au NE de Bernburg, sûrement un Heinkel de convoyage ou d'essais des usines Junkers. Une autre victoire non confirmée le 4 mai contre un Typhoon ou un Tempest par le Leutnant Rudolf Schmitt au dessus de Rostock sur le '1 blanc'.

 

Le He 162 n° 120015

Memorial-Flight a entrepris en juin 2005 la restauration du He 162 n° 120015 pour le compte du Musée de l'Air et de l'Espace. Cet avion est l'un des derniers survivants du premier chasseur monoreacteur et un des rares quasiment complet.

 

A l'arrivée des Britanniques à Leck le 15 mai 1945, 27 He 162 se trouvaient sur ce terrain. Cinq de ces avions furent attribués aux Français en février 1946, deux de type A-1 (le wnr.310012 '7 rouge' et le wnr.310003 '5 jaune') et trois de type A-2 (le wnr.120093 '2 blanc', le wnr.120223 '1 jaune' et le wnr.120015). On sait aujourd'hui que la France a eu au moins sept appareils de ce type (donc deux de plus que la liste officielle).

 

Seuls les trois de type A-2 volèrent sous les couleurs françaises d'avril 1947 à juillet 1948. Le 120015 reçut le numéro français 2 et une peinture uniforme gris-beige. Il fit la majorité des vols soit près de 14 heures sur un total de 18 heures, chaque vol durant entre 20 à 30 mm. Cela permit à une trentaine de pilotes de l'Armée de l'Air de se familiariser au vol sur réacteur en attendant l'arrivée des premiers Vampire en 1949.

 

Arrêtés de vol en juillet 48 après l'accident fatal du Capitaine Schlienger sur le n°01, le 120015 est donné à l'école des mécaniciens de Rochefort-sur-Mer en janvier 1949 ou il reçu une nouvelle peinture rouge-bordeaux. Transféré au Musée de l'Air à Meudon en août 1952, il fut peint au début des années soixante en vert-noir pour finalement être repeint en 1975 dans des couleurs approximatives en tant que wnr.120223.

La restauration

Détails de la restauration

Vidéo : Essai de train

Pour la première fois depuis 60 ans, video d'une séquence de train complète.

Photoscope

La radio FUG-24 et l'IFF FUG25a (cockpit).

Photoscope

La radio FUG24 et l'IFF (soute arrière).

Photoscope

Le cockpit.

Photoscope

La verrière.

Photoscope

Le puit de train avant.